ATELIER PROJET C2D DES 18 19 20 ET 21 JUILLET 2016 A BASSAM (NSAHOTEL)

Posted by

Du lundi 18 au jeudi 21 juillet 2016, s’est tenu un atelier bilan des actions des ONG sur le C2D-EF-1 et de production des esquisses des cahiers de charges des activités de mobilisation communautaires sur le 2nd C2D-EF.
Cet atelier a réuni les onze ONG attributaires des treize lots du premier C2D-EF.
Il a été question, de manière générale de faire le bilan de l’intervention des ONG sur le 1er C2D et préparer l’intervention des ONG sur le 2ème principalement sur l’axe de la mobilisation communautaire.
Spécifiquement, il s’agira de :
– Présenter les stratégies des actions de mobilisation communautaire menées par les ONG sur le C2D 1 ;
– Discuter les résultats obtenus par les ONG en matière de mobilisation communautaire avec les autres acteurs du secteur de l’éducation ;
– Comprendre les orientations du gouvernement sur le plan décennale du secteur éducation/formation, le fonctionnement des COGES, la formation à l’emploi/entrepreneuriat des jeunes et l’agriculture dans la formation des jeunes ;
– Identifier les activités de mobilisation communautaire à développer (mettre en œuvre) dans le cadre du C2D 2 ;
– Identifier les liens entre le C2D-Education Formation et le C2D-Emploi

Les travaux se sont articulé autour de quatre thématiques dont trois, relatives aux ONG du projet Education formation et la dernière, au volet emploi du même projet (C2D-Emploi). Quatre groupes ont donc été constitués pour travailler sur chaque thème.
GROUPE 1 : Préparation et suivi des chantiers
GROUPE 2 : Aspects « Gestion de l’école »
GROUPE 3 : Aspects « Santé/Genre » (après le démarrage des travaux et la livraison des établissements)
GROUPE 4 : Aspects « Insertion socioprofessionnelle »
Notons que des canevas avaient été préalablement envoyés aux ONG qui devaient faire des présentations individuelles qui devraient par la suite être harmonisées par le GTOE afin de ne présenter qu’un bilan unique au nom des onze ONG présentes et ce, pour chacune des thématiques évoquées plus haut.
La présentation des ONG a été faite le premier jour et les deux jours précédents ont été mis à profit par les différents groupes pour faire des propositions en vue de l’amélioration du cahier des charges du C2D-2.
Le jour 4 a vu la restitution des travaux des différents groupes en présence de nombreux responsables aussi bien du MEN, du projet que de l’AFD, principal partenaire financier du projet C2D-EF.
La dernière intervention a permis de voir les éventuelles passerelles pouvant se créer entre les deux volets de cet ambitieux projet, dont les deux volets en présence visent implicitement les mêmes objectifs, le développement des populations. Cette présentation à surtout retenu l’attention du fait du soulagement que ce volet pourrait apporter à nos communautés en terme de formation et d’AGR. Toute chose qui pourrait permettre une relative indépendance financière, pouvant soutenir les nombreuses actions des ONG du volet Education Formation en matière de scolarisation des enfants et leur maintien à l’école.

Restitution Études Projet VIGIMET

Posted by

Le lundi 25 juillet 2016 à l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, s’est tenu un atelier de restitution sur les résultats d’une étude sur les risques de catastrophes naturelles dans la ville de Korhogo . En effet, vu l’efficacité limitée des politiques de prévention des risques de catastrophe, il est apparu nécessaire de mettre en place une stratégie pour la promotion et le renforcement de leur efficiente et de leur efficacité, aux fins d’améliorer les actions de prévention des risques de catastrophe. Notons par ailleurs que cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Vulnérabilité urbaine et amélioration du système de gestion des risques hydrométéorologiques dans la ville de Korhogo »(VIGIMET) lancé en 2014.
Étaient présents à cet atelier, le chef dudit projet, le Professeur Vanga Adja Ferdinand, Président de l’Université Péléforo Gon Coulibaly, le Professeur Coulibaly Adama, les Docteurs Silué Siélé, Assouman Serges Fidèle, Kadjo Arsène, Messieurs Tuho Jean Paul Abissi et Soro Gaousso Roger, tout deux respectivement Président du Conseil d’Administration et Directeur de l’ONG Animation Rurale de Korhogo (ARK)… et bien d’autres.
Au cours de l’atelier, les aspects climatiques des risques hydrométéorologiques et préventions météorologiques dans la ville de Korhogo ont été présentés par le Docteur Silué Siélé. S’agissant du Docteur Assouman Serges Fidèle, il s’est occupé de la cartographie et les caractéristiques des zones à risques dans la ville de Korhogo. Les aspects sociodémographiques, perceptions locales et gestion des catastrophes ont été l’affaire du Dr. Kadjo Arsène.
Le représentant de l’ONG ARK, M. Soro Gaoussou Roger, Directeur du Pôle Langue, Culture et Tradition, propose des actions fortes et ciblées de sensibilisation en direction des populations et une synergie d’actions entre les chercheurs, les autorités administratives et politiques et les acteurs engagés dans la prévention des catastrophes. Selon lui, les résultats obtenus laissent à penser que du travail reste à abattre. Néanmoins, la synergie de tous les partenaires et des communautés vivant dans ces zones exposées aux catastrophes permettra à terme de connaitre « les mécanismes locaux des catastrophes », d’en réduire les risques, de mieux prendre en charge les victimes et leur environnement. VIGIMET attend à cet effet une franche collaboration des autorités locales ainsi que des services techniques de Korhogo.
En outre, il ressort de toutes ces différentes communications que la température va connaître une hausse au cours des prochaines années alors que la quantité moyenne de pluie restera quasiment stable dans le nord du pays. Les études révèlent également que la quantité moyenne annuelle de 250 mm de pluie ne va pas beaucoup changer et l’on annonce des moments de pluies fortes et des moments de pauses sèches à l’intérieur de la saison des pluies.
Les échanges qui ont suivi les présentations ont permis à toutes les parties de mieux cerner les préoccupations des uns et des autres, ainsi que les solutions envisagées.
L’atelier a pris fin par une signature de convention de partenariat entre l’université Péléforo Gon Coulibaly et l’ONG ARK, en vue de renforcer les actions de prévention et de gestion des risques de catastrophes dans la ville de Korhogo. Un partenariat encouragé Monsieur Kouadio Eugène, Secrétaire Général I, représentant du préfet de région, préfet du département de Korhogo.

Relance des activités de la CSCI et investiture des Présidents des CT

Posted by

Le Vendredi 15 Juillet 2016, l’Animation Rurale de Korhogo (ARK) a été invitée à la cérémonie d’investiture des responsables des Commissions thématiques dans le cadre de la relance des activités de la Convention de la Société Civile (CSCI).
La CSCI est une faîtière composée de 133 organisations. Elle a été crée en Septembre 2005 à l’initiative de certains acteurs de la société civile ivoirienne, avec pour objectif d’influencer les processus politique, économique et social et surtout de contribuer efficacement à la résolution de la crise ivoirienne.
Par ailleurs, l’objectif de la cérémonie était d’investir officiellement les commissions thématiques et de lancer leurs activités en remettent leurs feuilles de route. Ainsi, les présidents de chaque commission ainsi que leurs deux (02) assesseurs ont été présentés aux participants. En outre, les commissions thématiques sont au nombre de six (06):
 commission État de Droit et Égalité des Chances (CEDEC)
 commission Affaires Professionnelles et Syndicales (CAPS)
 commission Développement Durable et de Proximité (CDDP)
 commission Cohésion Sociale et Promotion de la Paix (CCSPP)
 commission Jeunesse, Education et Emploi (CJEE)
 commission Genre (CG)
Notons que la cérémonie a été présidée par Madame Angèle Gnonsahé, Coordonnatrice de la CSCI en présence de Mle Isabelle Maninbel, la représentante du partenaire de cette activité (CCFD-Terre Solidaire) et cela en présence de membres du gouvernement, de partenaires financiers et techniques, de représentants d’institutions internationales et diplomatiques, de membres de la Société Civile ivoirienne et de la presse.