HÉBERGEMENT DE VOYAGEURS AU BUREAU DE L’ANIMATION RURALE DE KORHOGO (ARK)

Posted by

Du vendredi 06 au dimanche 08 Janvier 2017, l’Animation Rurale de Korhogo (ARK) a accueilli dans ses locaux des passagers de pays pour la plupart membres de la CEDEAO, dont les véhicules de transports ont été contraints de s’arrêter du fait de la situation militaire qui a prévalu ces deux jours. En effet, c’est autour de 09h45 mn, en pleine réunion que les responsables de l’ARK ont été informé par leur agent de sécurité de tirs d’armes de guerres qu’il aurait entendu et de l’arrêt de plusieurs cars de transport en partance pour Abidjan.
Le constat fait par les responsables a permis de dénombrer la présence de huit (08) cars d’au moins 60 places chacun, stationnés à une cinquantaine de mètres de leurs bureaux.
Ayant pensé à une situation de très courte durée, nous leurs avons permis d’utiliser les toilettes pour leurs différents besoins vu l’importante présence de femmes d’un âge assez avancé surtout.
Aussi, aux alentours de 17h, nous avons trouvé opportun de commencer à mettre en place des mesures d’urgence en offrant les enceintes de l’ONG où ont été dressées des nattes, bâches, ainsi que des bouilloires, des seaux, du savons, de l’eau de javel, etc.
Ainsi, des dispositions ont été prises par la Direction de l’ARK pour l’alimentation des voyageurs. Ce sont donc plusieurs packs d’eau qui ont été achetés, ainsi que du pain, de la sardine et du beurre qui ont été distribués aux voyageurs.
Par ailleurs, il est revenu à la direction de l’ARK d’informer les autorités de la ville (Préfet, Maire, Député, Chef de canton, …), qui pour la plupart sont venues constater la situation et échanger avec les responsables de l’ARK sur les actions à engager quant à la prise en charge tant sécuritaire, morale, sanitaire, alimentaire des personnes présentes.
Ces différentes rencontres ont abouti à l’aménagement du bureau du Directeur en un ‘’espace médical’’ pour les éventuels cas de maladies et sa fourniture en produits pharmaceutiques de première nécessité.
Cet espace était dirigé pour un médecin généraliste du Centre Hospitalier Régional de la ville et a accueilli dès son ouverture plusieurs patients, pour la plupart des enfants dont l’âge était compris entre 03 et 08 ans.
Cette situation malencontreuse n’a pas laissés indifférents certains voisins qui ce sont manifestés selon leurs possibilités.
Pendant que certains offraient des mets, de l’eau pour la boisson, de l’eau pour les ablutions, du matériel pour la conservation et l’utilisation de l’eau, d’autres mettaient par contre des espaces de repos et de prière au sein de leurs résidences.
Cette solidarité a continué le deuxième jour avec des dons en nature et en espèces des autorités de la ville et de bonnes volontés ayant appris ou constaté la situation.
Ces dons ont permis de soulager au mieux les voyageurs, par l’achat de denrées alimentaires, de produits pharmaceutiques, d’eau, etc.
Les négociations engagées par le Gouvernement avec les militaires, ayant trouvé une issue favorable, les cars ont repris la route le dimanche, non sans manquer d’exprimer leur gratitude à l’endroit des autorités de la ville, mais surtout à l’ARK pour sa spontanéité et l’humanisme dont elle à font montre en prenant la décision d’assurer leur prise en charge.
Au total, ce sont plus de 421 personnes de diverses nationalités qui ont été recensées et qui sont repartis le dimanche au petit matin après que les autorités au niveau national aient trouvé la solution aux difficultés posées par les hommes en armes.