Plateforme « Renforcement de l’Adaptation locale et de la Gouvernance Institutionnelle pour la Résilience aux CC(ReAGIR) »

Posted by

Au cours de ces trois dernières décennies, la Côte d’Ivoire a connu une augmentation de la température moyenne de l’air au-dessus du sol et des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les sécheresses et les inondations. Face à cette situation, plusieurs projets de recherche en rapport avec les changements climatiques y ont été exécutés. C’est le cas de celui désigné par l’acronyme CCMTV (Changements Climatiques et Maladies Transmises par Vecteurs) et intitulé « Vulnérabilités et résilience au paludisme et aux bilharzioses aux franges Nord et Sud de la bande sahélienne dans un contexte de changements climatiques ». Ce projet fait partie d’un programme de 5 projets financés en Afrique, au Sud du Sahara, par le Centre de Recherche pour le Développement International du Canada (CRDI) sous la coordination du programme Tropical Desease Research (TDR) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Ce projet CCMTV qui a pris fin en Avril 2017, a octroyé à l’ARK, partenaire exécutif dudit projet en Côte d’Ivoire, un financement d’un million de francs CFA pour le lancement d’une plateforme régionale d’adaptation et de lutte contre les changements climatiques.
Après que le principe de création de la plateforme ait été acquis le 30 Mars 2017 au cours de l’atelier de clôture du projet CCMTV en Côte d’Ivoire, un atelier de mise en place de la plateforme de « Renforcement de l’Adaptation locale et de la Gouvernance Institutionnelle pour la Résilience aux CC (ReAGIR) » a eu lieu le Mardi 14 Novembre 2017 au siège de l’ARK à Korhogo.
Ses objectifs spécifiques au nombre de trois, étaient les suivants:
– Faire le point des problèmes environnementaux, socio-économiques et sanitaires vécus par les populations et les solutions endogènes perçues et/ou initiés par elles ;
– S’accorder sur la forme (statut juridique) et le contenu (textes règlementaires) de la plate-forme ;
– Identifier quelques projets prioritaires pour rechercher les financements.
Étaient présents des membres des Mairies, des Directeurs Régionaux de l’Environnement, de la Santé, de l’Agriculture et des Conseils Régionaux du Poro, du Tchologo, de la Bagoué, du Folon et du Kabadougou. Des bénéficiaires du projet CCMTV étaient aussi présents dont le Directeur de l’ARK.
L’atelier s’est déroulé en une journée sous forme de présentations en plénière, suivis de travaux de groupe car il a été précédé par une collecte de données, à travers un questionnaire adressé aux élus, chefs de communautés et acteurs d’administration de la zone nord de la Côte d’Ivoire.
L’atelier au total, s’est déroulée dans une bonne ambiance.

DIALOGUE CITOYEN ET CONVENTION GÉNÉRALE ORDINAIRE DE LA CSCI

Posted by

Mardi 31 Octobre 2017, l’ARK a été invitée par la Convention de la Société Civile en Côte d’Ivoire (CSCI), à prendre part à un atelier sur le Dialogue Citoyen et à la Convention Générale organisés entièrement en session plénière selon les étapes suivantes:
˗ Première partie: Atelier de Dialogue citoyen animé par un panel autour du thème: « Situation sociopolitique, sécuritaire et éducative en Côte d’Ivoire: Quelles propositions pour une nation apaisée? »
˗ Deuxième partie: Convention générale ordinaire (lectures et discussions des rapports des différents organes de la CSCI).
Notons que la CSCI est une faîtière d’organisations de la société civile dont l’objectif est d’influencer l’ensemble des processus politique, économique et social pour le bien-être des populations vivants en Côte d’Ivoire. Elle compte 162 membres et L’ARK en fait partie depuis sa création.
Madame Hélène Gnionsahé en est la Coordonnatrice Nationale depuis quelques années.
Les conclusions de la première partie serviront de base pour la formulation des recommandations de la CSCI aux forces vives de la Nation.
 La première étape a été ainsi marquée par l’intervention de 2 personnalités religieuses à savoir le Révérend Père Charles Didjo, Coordonnateur de la Commission Justice et Paix de l’Église Catholique et l’Iman Traoré Yaya, Responsable du Patrimoine du COSIM d’une part. D’autre part, ont également participé à ce panel, Monsieur Guéi Siabé (Professeur de Lycée) et Monsieur Silué, étudiant en Master 2 d’Économie à l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. Toutes les communications ont porté sur la situation actuelle de la Côte d’Ivoire à tous les niveaux. Ainsi, comme recommandations, nous pouvons enregistré:
• créer un cadre de rencontre entre les religieux et les décideurs du pays;
• instaurer les prières dans tous les domaines de travail;
• accroitre les ressources allouées à l’Education (construction d’écoles);
• accentuer le suivi-évaluation des comités de gestion scolaire (COGES);
• supprimer l’article 4 portant sur les frais complémentaires de scolarité (arrêté de 2008);
• ramener les internats surtout dans les zones défavorisées;
• stabiliser l’utilisation des manuels scolaires sur une période de 5 ans minimum;
• instaurer le dialogue permanent entre tous les acteurs du système éducatif;
• impliquer davantage les acteurs de la société civile dans la résolution des problèmes et même l’établissement des plans de développement…
 La deuxième partie a consisté essentiellement en la lecture des rapports des différents organes qui composent la CSCI et aussi en la synthèse des activités réalisées depuis un an. Par conséquent, nous avons eu droit à la lecture du rapport financier de 2016, du rapport du commissariat aux comptes, du rapport du Conseil d’Administration et du rapport de la mission d’évaluation des OSC candidates au statut de membres de la CSCI (14 organisations sur 18 visitées ont obtenu la moyenne donc admises pour intégrer la CSCI). S’en est suivi des échanges portant sur lesdits rapports.
 L’atelier s’est achevé par une conférence de presse animée par la Coordonnatrice de la CSCI qui a fait une présentation des recommandations effectuées plus tôt dans la journée à la faveur de l’atelier sur le Dialogue Citoyen. Les organes de presses présentes étaient: VOX AFRICA, RTI 1 & 2, Radio Côte d’Ivoire, AIP, Fraternité Matin, Inter…